Le Bonheur selon Marie VillardQuelques mots de Marie Villard sur le Bonheur, une belle écriture et un sens très précis de la description.

Bonheur

Le bonheur, un mot polysémique d’où jaillissent les rêves les plus obscurs de chacun ! Notre culture définit le bonheur comme un état statique où il fait bon vivre mais finalement où il ne se passe rien : le paradis d’où Adam et Eve se sont bien ennuyés.

L’étymologie du mot nous renseigne un peu plus, la bonne heure et renvoie à l’idée de quelque chose d’actuel mais d’éphémère. Alors fugace ou éternel ?

Etre heureux, Vouloir être heureux ?

En ce qui me concerne, le bonheur serait un état d’être qui relève d’un choix personnel et non pas d’un événement ou de conditions extérieurs sans cesse espérés, jamais atteint. Il ne suffit pas de se lever du pied droit ou du pied gauche pour être heureux aujourd’hui, mais bien de se dire qu’on l’est et que rien ne viendra l’altérer. Pourquoi alors avec une recette aussi simple, nous croisons tous les matins des gens à la mine accablée ?

Nos barrières

Il semblerait que ce sont nos préoccupations, mais surtout nos peurs qui viennent de nos croyances qui font obstacle à notre bonheur. En effet, nos peurs nous distraient de notre quotidien immédiat, nous empêchant d’en déguster toute la quintessence et nous maintiennent dans un hypothétique futur que l’on redoute sans savoir si finalement il se produira.

« Carpe diem » dit le poète, c'est-à-dire « cueille l’instant présent » pas facile lorsque les factures s’accumulent, la maladie frappe, les soucis relationnels viennent gâcher notre plaisir. Et pourtant, il ya des choses qui dépendent de nous et que nous pouvons changer et d’autres qui ne dépendent pas de nous et qu’on s’acharne à vouloir transformer. Nos désirs sont devenus si exorbitants que nous avons du mal à vivre cette « bonne heure », tout entiers tendus vers l’inaccessible et l’inutile !

Je terminerai sur ces deux pensées que j’ai faites miennes : « Désire les choses telles qu’elles sont et non pas comme tu voudrais qu’elles soient. » Adage stoïcien, puis celui de Descartes qui surenchérit :

« Change tes désirs plutôt que l’ordre du monde » encore faut-il le mettre en pratique, bon courage ! »

La Bulle de Bonheur, c'est à Grenoble, à proximité de St Martin d'Hères, La Tronche, Corenc, Meylan, Gières, Seyssin, Seyssinet, Fontaine, Saint-Égrève, Fontanil, Échirolles, Claix. Plan d'accès.

Retour